Chaque projet m’a conduit à retenir au moins une leçon.

Et si nous parlions un peu de là nous d’où venons tous ? Ces petits projets amateurs, ces essais qui se sont parfois révélés être de bonnes idées, et parfois des échecs.

J’aimerais vous partager mon expérience, et vous démontrer pourquoi il est bon de continuellement tenter de nouvelles choses et élargir de sa zone de confort.

Ce que vous verrez sur cette page sont des créations réalisées avant mon bac, entre mes 12 et 16 ans. Malgré tout, ces projets continuent d’avoir un impact sur la manière dont je conduis mes projets, et ma créativité.

Voici donc un petit historique de toutes mes expériences marquantes sur le web. Let’s go !

Les créations publiées sur cette page datent d’avant 2013, lorsque j’étais encore au collège et au lycée.

 

Mes débuts

Commençons par le commencement. J’ai commencé à baigner dans le graphisme/webdesign vers mes 12 ans. Mes premières expériences se sont déroulées sur des forums où je discutais de fictions et de jeux vidéo : c’était la mode forumactif, et tout le monde portait des “kits”, c’est à dire une combinaison d’un avatar et une sorte de mini-bannière qu’on collait en dessous de nos messages (des signatures). Ces deux images, l’une rectangulaire, l’autre très horizontale, devaient se répondre graphiquement.

C’est grâce à ces kits que j’ai fait mes premières armes. J’ai commencé par utiliser des softs très limités, comme Paint ou Photofiltre. Mais très vite, j’ai appris à utiliser des outils que j’utilise encore (Photoshop, Illustrator).

3 bannières de kit qui datent de la fin de cette période :

1301255236-sign_2
2010 – Commande
1301255369-sign_minish
2010 – Signature personnelle
1301255246-sign2
2010 – Commande

Apprendre à utiliser des outils est devenu une priorité quand j’ai compris que sans les connaître suffisamment, mes créations resteraient limitées à des formes basiques. J’ai eu besoin très tôt d’être capable de réaliser sur mon écran et sur papier ce que, dans mon cerveau, je visualisais.

 

Anka’Dio

Ma deuxième expérience importante a eue lieu dans une ancienne webradio qui s’appelait Anka’Dio. J’ai candidaté en pensant n’aucune chance. Alors pour que ça passe, j’avais écris et dessiné une petite BD humoristique avant de présenter mes vraies créations. ça a du jouer dans ma faveur, puisque j’ai occupé le poste de graphiste pendant 3 ans. J’étais une des personnes les plus jeunes de l’équipe : j’avais 14 ans en y entrant.

Dans cette webradio, j’ai vraiment appris à répondre à une demande précise. Mon travail consistait à réaliser l’habillage visuel (logo, bannière, icône, pub) de chaque émission. Ce fût très intéressant car j’ai rencontré énormément de personnes de tout horizons et de toutes professions, avec leurs goûts, leur niveau d’exigence, etc.

2009 - Bannière pour une émission parodie de la Star Academy
2009 – Bannière pour une émission parodie de la Star Academy

Mon travail le plus important dans cette webradio a été de recréer la charte graphique à travers l’élément central, le logo. C’est la première fois de ma vie que j’ai fait autant de recherches sur une réalisation graphique : plusieurs dizaines de pages de pistes visuelles se sont succédées pour arriver au logo ci-dessus.

recherches1

recherches2

2011

à Anka’Dio j’ai fait une rencontre qui a changé ma vie : Nelz, de 6 ans mon aîné, était le directeur artistique de la webradio. Il avait beaucoup plus d’expérience que moi dans le domaine et c’est grâce à lui que j’ai énormément progressé dans la lisibilité (mise en page, lecture d’image) de mes réalisations. En plus de Nelz, il y eu d’autres graphistes qui furent là pour m’épauler et me conseiller.

jet-7-2-final
Projet de refonte d’un partenaire d’Anka’Dio. Le flat design était encore très nouveau à l’époque  – 2011

J’ai compris qu’il fallait que j’arrive à laisser remettre mon travail en cause. L’exposer aux critiques constructives. Ce n’est qu’en multipliant les retours et les échanges que j’arriverai à un résultat optimal et satisfaisant. Personne ne peut arriver à un résultat parfait du premier coup, et surtout pas tout seul.

 

Le Blog à Blocs

Le Blog à Blocs est un blog communautaire que j’ai conçu et animé avec l’aide de 5 dessinateurs. Le but était de nous relayer pour publier un nouveau dessin chaque jour sur un thème choisi en début de semaine. C’est en faisant le constat qu’il m’était difficile de m’imposer une rigueur, qui ait pensé à réunir une équipe pour créer une dynamique et progresser tous ensemble. D’ailleurs, dans le staff du Blog à Blocs se trouvaient deux des dirigeants d’Anka’Dio, et on se suit toujours depuis 🙂

Ce blog est pour moi l’une de mes plus grandes réussites sur de nombreux points : c’est mon projet qui a duré le plus longtemps (plus de 500 dessins ont été postés), il amené beaucoup de monde à se rencontrer, et j’ai bien progressé grâce à lui. La création de ce réseaux d’illustrateur a entraîné des échanges réguliers entre deux, et du même coup une richesse dans les réalisations.

Je pense avoir réussi le pari de comprendre mes défauts et mes points noirs pour réaliser un projet visant à les gommer au moins partiellement : depuis, j’ai beaucoup moins de mal à commencer mes dessins avec un crayon, j’arrive plus facilement à tenir mes deadline (dates limites de rendus d’un projet)  et j’ai rencontré des illustrateurs extraordinaires.

Notre cohésion dans notre groupe a apporté un élan pour certains qui se sont ensuite lancés dans le pari de faire un dessin tous les jours. Je pense que ce projet a été bénéfique pour la quinzaine d’illustrateurs qui se succédèrent. N’oubliez pas le pouvoir de l’auto-stimulation de groupe. La cohésion entre amis est le meilleur moyen d’avancer rapidement sans perdre sa motivation.

Ce format collaboratif m’a permis d’apprendre les rôles de chef de projet et de coéquiper.

Alien VS Viking 2012
2012

 

2016
2016

 Aujourd’hui le Blog à Blocs a repris. Le projet a un peu changé, mais l’objectif est toujours le même. Vous pouvez découvrir quelques unes de mes créations sur sa page projet.

 

Ma chaîne Youtube

J’ai ouvert en octobre 2011 une chaîne Youtube où j’ai publié des vidéos d’illustration et de jeu vidéo. J’ai mis en ligne une centaine de vidéos, cumulant plus de 500 000 vues. C’est par conséquent mon plus grand succès en terme d’audience pour un projet personnel. Pour moi, ce fût l’apprentissage d’une méthode visant à trouver ce qu’il me plait à faire tout en trouvant un public derrière. A la base, je réalisais des vidéos en accéléré de dessins que je filmais. C’était surtout du Minecraft, une tendance du moment, et les gens venaient pour l’univers  plus que pour la qualité du dessin. 

J’ai, entre autre, eu l’occasion de lancer un projet de vidéo qui reprenait l‘introduction du jeu vidéo Zelda : The Wind Waker, sous la forme d’une parodie avec des personnages de Minecraft. J’ai réalisé le script, fait la liaison entre les illustrateurs, dessiné une partie de la vidéo et me suis occupé du montage, de la diffusion et de la communication auprès de sites internet susceptibles de nous relayer.

Youtube est un média qui passionne pour les possibilités permises en terme de création de contenu : créer des séries feuilletonnantes, créer une oeuvre communautaire, diffuser du contenu purement radiophonique… Je veux y revenir.

Ces projets m’ont amené à me familiariser avec le medium filmique et ses règles. J’ai appris à me servir d’une caméra, d’un micro enregistreur, d’un logiciel de montage, etc.

Youtube m’a permis de comprendre la logique de la visibilité et de la relation avec le public. C’est la première fois que j’ai à interagir avec autant de “fans”, et c’était vraiment chouette de voir tous ces jeunes allant de 8 à 13 ans me dirent qu’ils ont adoré ma vidéo.

2012

Cette chaîne Youtube m’a offert la chance de lancer une boutique en ligne de création d’avatar. Durant 2 étés (ma seconde et ma première), j’ai réalisé une cinquantaine de commandes, pour un public assez ciblé, des ados de 12 à 16 ans. ça faisait plaisir à tout le monde, et mine de rien, c’était ma première expérience de vente commerciale de mes oeuvres ! Grâce à ce projet, j’ai même pu me payer un nouvel ordinateur.

minecraft-avatar-store

2012 – 2013

2012 – Commande

Chaque projet a ses propres caractéristiques, moteurs et ses petits cadeaux à la fin. Là où un blog de dessin m’a appris à tisser des liens avec des corps de métier proche (illustration, développement web), ma chaîne Youtube m’a confronté à un public que je ne connaissais pas. Le travail pour Anka’Dio, la webradio, était motivant car je voyais mes réalisations affichées sur les pages du sites, pendant que le moteur de projets de réalisation de sites est avant tout le gain d’expérience et l’argent de poche à la fin.

En prenant part à des projets concrets tels que ceux-ci, j’ai appris la mécanique de gestion d’un projet. Je me suis mis en danger, j’ai tenté de nouvelles choses, j’ai élargi ma zone de confort. Et je ne compte pas m’arrêter là.